Optimisation énergétique : réduire les coûts de gaz professionnel grâce à l’énergie verte

coûts de gaz

Publié le : 06 janvier 20247 mins de lecture

Le décret tertiaire, la loi ELAN et bien d’autres textes légaux demandent aux entreprises de réduire leurs consommations d’énergie, afin de diminuer leur empreinte carbone sur la planète. Les sociétés, qui font face à des fluctuations incessantes des tarifs des énergies, cherchent à réduire les coûts. Beaucoup fonctionnent au gaz, car cette énergie a longtemps été considérée comme moins chère. Est-il possible, aujourd’hui, de favoriser la baisse des factures de gaz en optant pour des solutions vertes ? Focus sur un sujet d’actualité !

Optimisation énergétique en entreprise : qu’est-ce que c’est ?

L’optimisation énergétique en entreprise consiste à réduire la consommation des énergies, mais aussi les factures. Différentes actions peuvent être menées afin de réaliser la transition énergétique de la société. Cette transition est exigée par les instances gouvernementales, soumises à une pression européenne et mondiale. Son but est de limiter le réchauffement climatique qui aura à terme des effets délétères importants.

Pour les entreprises, le prix du gaz professionnel n’est plus réglementé. Ce changement qui est intervenu à la fin de l’année 2020, fait que les tarifs de cette énergie fluctuent sans cesse, généralement à la hausse, et impactent fortement le fonctionnement des sociétés qui l’utilisent. C’est également vrai pour l’électricité.

Des experts de l’énergie, comme les courtiers, recommandent aux entreprises d’effectuer des travaux de rénovation afin de limiter les déperditions, d’apprendre à leurs équipes les écogestes et de sélectionner des fournisseurs engagés dans le développement durable. Chacune de ces pistes peut mener à une réduction des coûts du gaz professionnel pour l’entreprise.

Des solutions de gaz vert pour réduire sa facture

Les offres de gaz sont actuellement réparties en trois modèles :

  1. l’offre à prix fixe : grâce à elle, il est possible de bénéficier d’un tarif du kWh stable pendant une période limitée qui va de un à quatre an. Elle représente une solution envisageable au moment où les prix ne font que grimper.
  2. l’offre à prix indexé : elle a la particularité de suivre l’évolution du gaz sur les marchés. Les tarifs deviennent donc plus attractifs quand les cours de cette molécule baissent. Elle n’est pas forcément une bonne idée quand les cours fluctuent régulièrement.
  3. l’offre sur mesure : cette offre est réservée aux grands comptes. Elle favorise la mise en place d’une solution personnalisée qui tient compte de toutes les caractéristiques de l’industrie qui souscrit.

Il convient aussi de distinguer dans ces offres l’origine du gaz. Elle a un impact sur la facture. Dans les offres de gaz naturel, le gaz est fossile. Il est extrait directement du sol. Dans les offres compensées carbone, le fournisseur s’engage à compenser les émissions de CO2 du client en participant, par exemple, à des projets de reforestation. Le gaz vert est à part. Il s’appuie sur le développement du biométhane, une source de gaz plus durable, issue du traitement des déchets des agriculteurs.

Longtemps, les tarifs du gaz pour les entreprises, surtout lorsqu’il s’agissait de biogaz, l’autre nom du gaz vert, sont restés élevés. Ce n’est plus le cas à l’heure actuelle. Comme le gaz, quelle que soit son origine, voit son prix exploser, le biogaz, qui finalement varie moins, devient plus intéressant.

Il est souvent avantageux de l’acheter directement via les PPA (Power Purchase Agreement), c’est-à-dire directement à un producteur. C’est la solution recommandée par les courtiers spécialisés dans les énergies vertes.

Faire le choix de nouvelles énergies plus durables

Faire face au prix du gaz professionnel peut pousser l’entreprise à diversifier ses sources d’énergie. Réduire sa facture de gaz peut, en effet, passer par le développement de solutions alternatives au sein de l’entreprise. L’énergie solaire et les panneaux photovoltaïques sont les premières options mises en avant par de nombreuses sociétés.

Les usines, les exploitations agricoles, les centres commerciaux peuvent implanter des ombrières. Ces places de parking innovantes permettent de stocker de l’électricité qui peut, ensuite, être réinjectée directement dans le réseau local ou revendue. C’est un excellent moyen de diminuer sa facture de gaz et d’obtenir un revenu d’appoint.

D’autres types d’énergie se développent et peuvent permettre aux sociétés qui investissent de limiter l’impact des hausses des tarifs du gaz. L’éolien ou la biomasse en font partie. Ces énergies alternatives représentent un investissement certain lors de leur mise en place, mais à long terme, elles s’avèrent payantes.

Pour les sociétés qui utilisent le gaz, elles peuvent investir dans des équipements qui favorisent la récupération de la chaleur qu’il émet, afin de la réinjecter dans d’autres processus. C’est un bon moyen de réduire les coûts du gaz, tout en employant une énergie déjà produite.

Comment faciliter la réduction des coûts du gaz au sein d’une entreprise ? Faire appel au PDCA (Plan-Do-Check-Act) est une idée. Ce plan en quatre parties permet de programmer et de vérifier que les mesures envisagées sont efficaces. Grâce à lui, il est possible de déterminer quelles sont les meilleures options à suivre et comment les mettre en place. Il offre ensuite l’opportunité d’agir et de réévaluer les solutions choisies en fonction des résultats obtenus. Il enclenche un processus d’amélioration continue dont l’entreprise peut profiter longtemps.

L’énergie verte est un bon moyen de réduire ses factures de gaz pour une entreprise. Les offres de biogaz deviennent compétitives, en ces temps de hausse des tarifs, et d’autres possibilités, comme le solaire, l’éolien ou la biomasse, peuvent leur être associées pour aider à diminuer encore plus les coûts. Se faire aider sur ce chemin durable par un courtier spécialisé est une excellente idée.

Plan du site