Quelle lettre correspond à la plus basse efficacité énergétique ?

Publié le : 25 février 20224 mins de lecture

L’écologie est maintenant au centre des modes de consommation. En effet, il est important de voir de plus près la consommation d’énergie pour contribuer à préserver l’environnement. Il a ainsi été mis en place un système d’étiquetage du diagnostic de performance énergétique pour identifier le rendement de certains biens et produit. Il aide ainsi à choisir plus facilement les matériels et installations les plus écologiques suivant une notation par lettre. Pour éviter de faire le mauvais choix, voyez ici la lettre qui correspond à la plus basse efficacité énergétique.

Comment fonctionne le classement énergétique ?

Introduit en septembre 1992 au niveau de l’Union européenne par la loi 92/75/CEE, le classement énergétique par un système d’étiquetage est maintenant obligatoire. Il est matérialisé par de petites fiches apposées sur les produits afin de donner des informations sur le rendement et l’efficacité en matière d’énergie d’un appareil ou d’une installation. La classification est standardisée et établie suivant des seuils légaux. Sur la fiche, on peut ainsi voir les références du produit, sa consommation énergétique, mais aussi le niveau de bruit produit lors de son utilisation. La consommation d’énergie doit être indiquée en kWh par an, par cycle (notamment pour les appareils de lavage), par 100 heures d’utilisation (télévision ou ampoule). La consommation d’eau est exprimée en litres par cycle, et le niveau de bruit en dB.

C’est quoi la plus basse efficacité énergétique du classement ?

Lave-linge, four électrique, réfrigérateur, télévision ou même une ampoule, la majorité des biens qui utilisent de l’électricité affiche maintenant cette étiquette. Le système de classification se fait par couleur et par lettre de A à G. Et dans un souci de la protection de l’environnement, les produits ayant la note G et caractérisés par la couleur rouge sont alors à éviter. En effet, ils sont classés comme ayant une très basse efficacité énergétique, énergivore et donc peu économique. Et depuis mars 2021, on peut avoir un QR code que l’on peut scanner pour accéder à la page concernant le produit et sa consommation sur la base de données Eprel.

Le diagnostic énergétique dans l’immobilier et pour les voitures ?

Vu l’efficacité du système de classification énergétique sur les matériels électroménagers, il s’est étendu dans d’autres domaines notamment l’immobilier et l’automobile. Pour les biens d’habitation, la performance énergétique est établie à la suite d’un diagnostic de performance énergétique (DPE). Le résultat est exprimé en kWh/énergie primaire/m2/an, et le diagnostic est, d’ailleurs devenu obligatoire avant la mise en location ou en vente. Une maison ayant un DPE de classe G, la plus basse note, et qui a une consommation énergétique supérieure à 451 kWh/m²/an, doit alors subir des travaux d’optimisation.

Pour les voitures, cette notation sur l’efficacité énergétique fait référence au niveau du CO2 rejeté. Il est exprimé en grammes par kilomètre parcouru. Un véhicule diesel polluant se retrouvera donc classé dans la catégorie G.

Plan du site